Spark Racing Technology remporte le nouvel appel d'offre de la FIA

09/01/2017

Spark Racing Technology vient de remporter un nouvel appel d’offre lancé par la FIA.

En 2013, la FIA (Fédération Internationale de l’Automobile) a nommé SPARK comme fournisseur officiel du châssis de la Formule E, dès la première saison du championnat.
En 2016, 3 ans plus tard, la FIA lance un nouvel appel d’offre que vient de gagner SPARK concernant le nouveau châssis pour la saison 5 (2018-2019).

Héritière de la SRT01 (version 1 de la monoplace), la SRT05e constitue une avancée considérable dans le monde de la course automobile électrique.

Les ingénieurs SPARK ont tiré profit de 4 années de championnat de Formule E pour accroître les performances de ce nouveau modèle.
Dotée d'un design aux lignes futuristes, la SRT05e gagne considérablement en puissance.

SPARK devra créer et développer ce nouveau châssis. C’est encore un challenge pour l’équipe puisque les gains de poids et le développement de nouveaux systèmes de sécurité devront permettre d'intégrer une batterie qui multiplie l'autonomie du véhicule par deux. Un nouveau design aérodynamique plus efficace sera mis au point, ainsi qu’une réduction du poids total.

La sécurité et l’innovation sont au cœur de ce nouveau projet.

SPARK va dessiner un nouveau châssis qui intègrera une nouvelle technologie de batterie plus lourde. Dans le but de réduire les masses de 10%, nous travaillons sur des solutions innovantes qui utilisent de nouveaux matériaux afin d’accroitre la performance des voitures, tout en se focalisant sur de nouveaux développements permettant d’assurer la sécurité des pilotes.

 

La future Spark SRT05 en quelques lignes:

Héritière de la SRT01, la SRT05e constitue une avancée considérable dans le monde de la course automobile électrique.
Les ingénieurs SPARK ont tiré profit de 4 années de championnat de Formule E pour accroître les performances de ce nouveau modèle.
Dotée d'un design aux lignes futuristes, la SRT05e gagne considérablement en puissance.
Le résultat est à peine croyable.
Les gains de poids et le développement de nouveaux systèmes de sécurité ont permis d'intégrer une batterie qui multiplie l'autonomie du véhicule par deux.